Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Exceptionnel moment de poésie clownesque où l’intelligence se marie au charme fou et extraordinaire d’un méta-langage burlesque et fabuleux. Le spectacle explose de vérités en empruntant les chemins du rire à la fois ludique, indulgent et sans concession sur les humains et le monde.

 

La pièce de Marc Favreau joue avec les mots et les expressions en les détournant de leur phonétique ou de leur sens premier, offrant au spectateur l’occasion de recomposer les phrases même s’il comprend tout de go les messages implicites et farouchement drôles qui s’y cachent.

 

Que de choses dites et revisitées dans ces expressions singulières, cocasses et cinglantes. Les droits bafoués. Les inégalités entre les humains comme entre les nations. Les prétentions des pouvoirs institués en matière artistique ou politique.

 

Pour ce faire, nous retombons en enfance pour voir comment ça peut faire mal. Nous retournons à l’école, nous allons chez le psy ou dans une galerie d’art et nous observons le monde, pour savoir comment il va.

 

Un énorme et remarquable travail d’écriture qui nous submerge, nous cueille et nous ravit. Les textes recèlent un rire de dérision dans lequel la poésie du clown n’est pas exsangue, au contraire !

 

Mis en vie avec superbe et précision par la mise en scène de Michel Bruzat et par l’interprétation éblouissante de Marie Thomas, une comédienne pétillante et railleuse qui endosse un habit de clowne de l’esprit. Le sourire aux lèvres, la ruse dans les yeux, son exceptionnelle présence est stupéfiante comme son enthousiaste envie de partager. Les messages traversent les émotions pour nous toucher.

 

La standing-ovation était plus que méritée, elle se devait.

 

Superbe et nécessaire moment de rire intelligent. Incontournable spectacle.

 

Photo © Jean Barak )

 

De Marc Favreau. Adaptation, mise en scène et décors de Michel Bruzat. Lumières de Franck Roncière. Costumes et maquillage de Dolores Alvez-Bruzat.

 

Avec Marie Thomas.

 

Festival Avignon Off 2017

 

Jusqu’au 30 juillet à 11h45 (relâche le 24) - 6 place des Carmes

04.90.82.20.47 – www.theatredescarmes.com

 

Partager cet article

Repost 0