Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du théâtre d’acteurs dans lequel le texte est le prétexte de jeux où les personnages brossés doivent l’être brillamment sinon rien !

 

Et bien pari tenu, pari gagné. Nous sommes servis ! Henri Courseaux et Jean-Paul Farré jouent les Fratelli avec l’éclat de leurs talents. Très joli coup messieurs !

 

Les Fratelli. La gloire a fait de ces deux frères des artistes d’opéra habitués au confort, à l’apparat de la richesse et au faste du succès. C’était à Naples naguère, du temps de leur gloire aujourd’hui déchue. Ils vivent désormais à Paris, dans un studio trop petit pour leurs souvenirs, pour leurs images du passé qui les encombrent et les étouffent.

 

Que s’est-il passé ? Pourquoi aujourd’hui ne vient pas à la suite d'hier ? Le bonheur semble derrière eux, leurs illusions conservent la rancœur de leurs oublis. Exilés de leur pays natal, ils semblent avoir emporté avec eux un secret de famille lourd et mortifère, qui pèsera jusqu’au bout dans leurs existences et occupera leurs cauchemars pour ne pas s’effacer tout à fait.

 

L’écriture de Dorine Hollier dépeint ces deux destins, leurs abimes et leurs déroutes avec une verve monstrueuse, un humour grinçant et une empathie manifeste. Les raisons de la déchéance, imaginer ce qu’ils étaient et voir ce qu’ils sont devenus, nous touchent.

 

La mise en scène de Stéphane Cottin centre l’attention sur les jeux avec adresse et fluidité. L’univers sordide des derniers jours est justement rendu.

 

Henri Courseaux et Jean-Paul Farré jouent de l’excellence. Truculents à souhait, ils sont les Fratelli. Ils vivent leurs histoires remplies de blessures toujours vives, de confrontations violentes mais nous les montrent frères avant tout. L’émotion passe la rampe, l’humour de la dérision aussi. Du beau travail.

 

Un spectacle touchant et drôle pour le jeu savoureux des comédiens surtout.

 

De Dorinne Hollier. Mise en scène et scénographie de Stéphane Cottin. Chorégraphies de Jean-marc Hoolbecq. Lumière de Marie-Hélène Pinon. Costumes de Chouchane Abello Tcherpachian.

Avec : Henri Courseaux et Jean-Paul Farré.

 

Festival Avignon Off 2017

 

Jusqu’au 30 juillet à 14h20 - 5, rue Ninon Vallin

04.84.51.05.22 - www.ninon-theatre.fr

 

Partager cet article

Repost 0