Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un gros coup de cœur !

 

Si la poésie se mêle à l’absurde et l’absurde fait croire à des rêves improbables où les mots toujours justes se font attendre et les images s’enroulent dans la musique, c’est que c’est l’hiver et que les chiens mordent les pieds et les mains.

 

Cinq tableaux égrènent cette fresque familiale, traversent les saisons et illustrent les événements graves ou légers qui jalonnent le temps du récit, à la fois fantastiques et ludiques, réalistes et chaotiques, drôles et émouvants.

 

Une sorte d’épopée en absurdie qui nous tient en haleine et nous attire, comme un jeu d’enfants dont on ne connait pas les règles mais que l’on voudrait bien jouer.

 

L’écriture de Philippe Dorin est singulière, intrigante et prenante. Les mots et les situations étonnent, surprennent l’attention et embarque sans coup férir pour un voyage dans un ailleurs inconnu et agréable.

 

La mise en scène de Bertrand Fournier accompagne l’incongruité du texte en créant savamment un univers découpé où ni l’espace ni le temps ne parviennent à se distinguer, laissant aux jeux des comédiens le soin de nous entreprendre.

 

Sandrine Monceau et Denis Monjanel (et deux enfants) jouent avec finesse et ardeur cette partition un peu décalée où chaque instant prévaut à l’ensemble. Ils s’y prennent à merveille les bougres, nous y croyons tout à fait à ce poème onirique aux allures fantastiques.

 

Un spectacle surprenant et joliment ficelé, qui entrouvre les portes de l’imaginaire pour nous laisser entrer. Ne nous en privons pas ! Un gros coup de cœur que j’ai plaisir à recommander.

 

De Philippe Dorin. Mise en scène de Bertrand Fournier. Scénographie et costumes d’Élodie Grondin. Création de la machinerie par Yannick Thomas. Création musicale et sonore de Jean-Philippe Borgogno Création et régie lumière de Julien Guenoux. 

Avec Sandrine Monceau et Denis Monjanel et en alternance Angèle Chédotal et Sacha Menez-Allanic, Noémie Filoche et Julian Le Moigne, Philomène Hulot et Titouan Olivier. 

 

 

Festival Avignon Off 2017

Du 6 au 27 juillet à 10h00 (relâche le lundi) - 2 rue du rempart Saint-Lazare – 04.90.27.09.11

 

Partager cet article

Repost 0