Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Laura ? Une femme comme on en croise tous les jours, effacée, sans falbalas ni compagnie hormis sa solitude, Laura Wilson a tout perdu. Travail, reconnaissance sociale et même la garde de son enfant. Finie la vie qui s’écoule dans la chaleur de l’amour de ceux qu’elle aime. Privée, bannie, oubliée.

 

S’oubliera-t-elle à son tour ? Peut-être que sans cette fulgurance, un jour devant un tableau de Breughel, dans un musée où elle se réfugie, n’aurait-elle pas eu le déclic. Le « juste-ça » qui lui fait basculer de l’attente à l’espoir, de la résignation au combat pour une vie, sa vie, qu’elle veut désormais libre et heureuse.

 

Cette pièce de Jean-Marie Piemme est créée en 2011. Nous y retrouvons les thèmes de la banalité du quotidien qui bascule, les fantasmes qui transcendent les aberrations des relations humaines, la vilénie du pouvoir et sa destruction irrémédiable par ses personnages qui ne s’en laissent pas conter.

 

Son écriture ciselée et cinglante, pleine d’humour, d’émotion et de crédo du bonheur nous séduit à nouveau avec cette histoire trépidante d’une femme trépidante.

 

La mise en scène de Jean Boillot est exceptionnelle. La sauvagerie du texte, son éperdu désespoir comme la révolte de Laura sont rendus avec panache, sensibilité et précision.

 

L’esthétique, les couleurs musicales et poétiques, l’utilisation de la vidéo en direct qui montre ce que le plateau ne pourrait pas montrer, les jeux intérieurs et intenses des comédiens, les invectives du public. Tout fait ressortir l’histoire, ses émotions et ses messages pour nous les faire nôtres.

 

Les comédiens Philippe Lardaud, Régis Laroche, Hervé Rigaud et Isabelle Ronayette sont brillants. Leur crédibilité est d’évidence et leur sincérité particulièrement touchante. Ils savent nous surprendre, nous faire rire et nous parler au cœur et à la tête. Du très beau travail.

 

Un spectacle coup de poing à garder dans les souvenirs marquants de théâtre contemporain. À voir sans hésiter, je recommande vivement.

 

 

De Jean-Marie Piemme. Mise en scène Jean Boillot. Compositeur interprète Hervé Rigaud. Scénographie et costumes Laurence Villerot. Collaboration vidéo Vesna Bukovcak. Créateur lumière Pierre Lemoine. Régisseur son Perceval Sanchez. Régisseur lumière Jérôme Léhéricher et Benoît Peltre (en alternance). Avec la participation du Choeur en Liberté des Libertés chéries

 

Avec Philippe Lardaud, Régis Laroche, Hervé Rigaud et Isabelle Ronayette.

 

Festival Avignon Off 2017

 

Jusqu’au 28 juillet à 15h40 (relâche le 25) – 11 boulevard Raspail

04.90.89.82.63 – www.11avignon.com

 

 

Partager cet article

Repost 0