Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Une comédie sympathique et grand-public qui raconte une jolie et actuelle histoire de famille recomposée ou du moins qui essaye de l‘être.

 

Simon va se remarier. Il présente Mado sa nouvelle compagne, fougueuse quadra, à ses deux enfants jeunes adultes. Cette rencontre ne se fera pas sans quelques retournements et rebondissements dont le théâtre a le secret depuis que « le monde est monde » surtout représenté sur les planches plus voyant que dans la vie. Avec quelques aménagements toutefois, sinon où seraient le plaisir de se voir en miroir inversé, reconnaitre des émotions proches, retrouver des bribes de souvenirs et ressentir les émois des personnages qui nous représentent ?

 

Les sujets sont nombreux. L’amour à soixante ans, le veuvage libérateur de pulsions quand le deuil est terminé, la paternité, les relations fraternelles, l’accueil d’une nouvelle ou d’un nouveau dans un cercle familial. Nombreuses sont aussi les occasions de rire, de sourire et de prendre ce plaisir amusant et trouble de jouer à cache-cache avec nous-même en observant les personnages.

 

La comédie d’Éric Assous est ficelée serrée, le texte est bondissant de traits efficaces, les situations truffées de conventions et de surprises, nous bousculant autant qu’elles nous rassurent. Si le début joue dans le Lento frisant le Largo, le Crescendo va bon train, rebondit dans l’Allegretto puis l’Allegro furioso et pour filer la métaphore musicale jusqu’au bout, finit en beauté par une Gymnopédie de Satie, apaisante comme une accalmie après la tempête.

 

La mise en scène de Richard Berry sert autant les situations que le texte et donnent aux comédiens des morceaux de bravoure succulents et maîtrisés.

 

La réussite de ce genre théâtral, la comédie sentimentale, repose sur la qualité des comédiens. C’est chose faite avec un Richard Berry explosif, tendre et sensible et une admirable Mathilde Seigner qui subjugue par son énergie et sa séduisante interprétation d’une femme dynamique et chaleureuse dans une famille un peu beaucoup bousculée. Les autres comédiens, Félicien Juttner, Héloïse Martin et Rudy Milstein, tous bons, passent du candide, du bourru au colérique avec justesse et précision.

 

Un joli spectacle pour un moment de théâtre de plaisir.

 

 


Du mardi au samedi à 20h30, le samedi à 17h00, le dimanche à 15h30

15 rue Blanche, Paris 9ème  

01.48.74.25.37 - www.theatredeparis.com

 

- Capture d'écran du site du théâtre -

- Capture d'écran du site du théâtre -

- Capture d'écran du site du théâtre -

- Capture d'écran du site du théâtre -

- Capture d'écran du site du théâtre -

- Capture d'écran du site du théâtre -

- Capture d'écran du site du théâtre -

- Capture d'écran du site du théâtre -

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :