Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un recueil de paroles passionnant, effectué par David Lescot à la manière d’un documentariste en prélevant et recoupant les expressions des personnes concernées directement par l’événement. Paroles qui relatent le ghetto de Varsovie avec une émotion digne et retenue, une intransigeante et implacable sincérité.

 

Paroles sincères et véritables passées au tamis du temps, dont la précision ne cache pas l’oubli, restituant avec simplicité ce qu’il reste, plus de soixante-dix ans plus tard, dans la mémoire de ceux qui restent.

 

Wlodka Blit-Robertson et Paul Felenbok étaient alors des enfants d’une dizaine d’années mais ils se soumettent aujourd’hui aux questionnements des entretiens avec courage et engagement. Comme un devoir de mémoire qu’ils accomplissent pour ne jamais oublier ce qu’hier a tracé « d’aujourd’huis ».

 

Tant d’horreur ne peut s’effacer, tant d’injustice au nom d’impossibles vérités ne peut être admise par des yeux d’enfants, aussi aimés soient-ils.

 

Wlodka et Paul témoignent de cette page d’histoire du plus grand ghetto juif d’Europe, dans lequel ils vécurent avant de s’en échapper entre 1940 et 1943, avec les anecdotes qui illustrèrent leurs vies d’enfants. Images et souvenirs restitués avec la noblesse des sentiments de la peur qui ne comprend pas et de la raison qui ne pleure plus.

 

Marie Desgranges et Antoine Mathieu incarnent Wlodka et Paul, assis tous les deux sur des chaises posées dans un plateau nu. La lumière ne cache rien de leurs regards troublés par moments, de leurs yeux brillants. Leurs corps montrent les efforts que les paroles imposent parfois pour parvenir à parler, pour taire ou revenir sur les propos. L’intensité de leur jeux pourtant si simples touchent au cœur autant que ce leurs personnages disent.

 

Un théâtre documentaire qui permet d’écouter des témoins du passé. Un théâtre politique qui oblige à réfléchir sur ce que leurs paroles font résonner aujourd’hui. Un moment d’émotion pure et nécessaire.

 

 

Conception et mise en scène de David Lescot. Paroles de Paul Felenbok et Wlodka Blit-Robertson, recueillies par David Lescot. Lumières de Laïs Foulc. Transcription et traduction des entretiens de Claudette Krynk et Jacqueline Szobad.

Avec Marie Desgranges et Antoine Mathieu.

 


Jusqu’au 28 octobre et du 7 novembre au 9 décembre

Du mardi au samedi à 19h00

41 boulevard du Temple, Paris 3ème

01.48.87.52.55 www.dejazet.com

 

 

- Photo © Christophe Raynaud de Lage -

- Photo © Christophe Raynaud de Lage -

- Photo © Christophe Raynaud de Lage -

- Photo © Christophe Raynaud de Lage -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :