Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Quel bonheur ce spectacle ! La passion de Fabien Ruiz nous saisit dès les premières secondes et ne nous lâche pas de bout en bout.

 

Des improvisations sur des musiques de jazz aux narrations d’anecdotes sur l’histoire de cette discipline que sont les claquettes américaines nommées aussi Tap-dance, en passant par des explications sur la technique employée, tout nous est livré.

 

À nous d’en apprécier la beauté, les sourires et la stupéfiante virtuosité.

 

Fabien Ruiz et son remarquable pianiste Michel Van Der Esch nous communiquent leur plaisir de jouer et de le partager. Ils nous enveloppent de sonorités légères et graves, joyeuses ou lascives dans une ambiance musicale lumineuse et sympathique. Un régal de jazz heureux et véloce.

 

Nous apprenons ainsi par des explications désacralisantes mais qui préservent la magie artistique, l’origine de cet instrument de musique et de danse « aux quatre bouts de fer vissés sur des souliers ».

 

Les claquettes remontent à la nuit des temps ou presque. Elles sont issues des danses de travail de la paysannerie quelles que soient les civilisations, des danses de célébration en Afrique, des moyens de communication des esclaves auxquels les tambours étaient retirés ou de ceux des montagnards qui se parlaient de vallées en vallées avec le son des sabots frappés sur des troncs creusés.

 

Peu à peu, les esclaves affranchis ont apporté et nourri en Amérique du nord le jazz et ses claquettes, les irlandais émigrés, la gigue irlandaise, spectaculaire et acrobatique qui connut également son essor en Europe.

 

Les claquettes américaines sont devenues un art reconnu vers la fin du 19ème siècle. Atteignant son apogée grâce à l’avènement du cinéma sonore au 20ème siècle, cet art du spectacle se répand dans les cabarets et les music-hall puis dans les théâtres et les cinémas, faisant la gloire de nombreux artistes comme Fred Astaire notamment.

 

Fabien Ruiz, musicien claquettiste exceptionnel qui a été le chorégraphe du film The Artist, rien moins, nous offre ici un spectacle haut en couleurs, en vibrations et en époustouflantes improvisations.

 

Un spectacle musical de haute qualité. Incontournable moment de bonheur, de plaisirs et de passion partagée. Je recommande chaudement.

 

Conception et mise en scène de Fabien Ruiz. Avec Fabien Ruiz (claquettes) et Michel Van Der Esch (piano).

 


Les mardis et mercredis à 19h00 et les dimanches à 19h30

- Relâche le dimanche 17 décembre -

78 bis boulevard des Batignolles, Paris 17ème

01.42.93.13.04  www.studiohebertot.com

 

- Photo © Didier Paillages -

- Photo © Didier Paillages -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :