Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il s’en passe des choses sur cette terrasse d’une tour de 49 étages d’un établissement bancaire, le dernier jour de deux ans de sécheresse, quelques heures avant la pluie. Comme si ce lieu était celui des possibles, des essais et des erreurs, des fautes aussi.

 

Sergi Belbel, dramaturge catalan, crée cette pièce en 1993. Son écriture acérée, violente et incisive s’appuie sur la force révélatrice des expressions dites ou suggérées, effectuées ou évoquées. Ciblant ici le monde du travail dans une société post moderne et pré-apocalyptique, il dépeint des personnages aux présences outrées. Une véracité vivace touche à la poésie dans une théâtralité volontairement décalée, parfois choquante et souvent drôle.

 

Une ambiance glaçante dans un décor froid, d’un magnifique réalisme qui fait peur et qui semble pourtant si anodin à tous ces personnages qui au prétexte de venir fumer au grand air, viennent relâcher leurs tensions et libérer des pulsions de mort en attendant la pluie. La dérision et l’ironie s’en mêlent, bousculant notre regard, nos habitus et nos souvenirs.

 

Un lieu exsangue d’autorité formelle dans cet univers d'entreprise où tout est sous contrôle. La santé comme les relations des employé·e·s y sont codifiées. Un lieu qui semble hors du temps, hors des contraintes, dédié à la liberté volée. Celle de fumer comme dans ces anciens espaces fumeurs autorisés qui ne sont plus. Celle de se parler comme on veut et sans doute aussi, celle d’agir. Les protagonistes s’y retrouvent au hasard de leurs désirs ou pour se livrer à des confidences.

 

Des interdits transgressés, des aveux délivrés, des non-dits enfin dits, des tabous qui explosent, des bienséances aux transformations obscènes et des métaphores à la folie douce se bousculent contre des instants plausibles et des rêves qui s’envolent.

 

Nous rions, jaune souvent, des accents marqués et des situations fantasmagoriques à la démence revendiquée par leurs exagérations. La mise en scène et la scénographie composent un écrin merveilleux pour les jeux véritablement brillants d’une troupe en verve, nous ravissant d’éclats spectaculaires et savoureux et nous offrant à nouveau un très beau temps de théâtre.

 

 

Mise en scène de Lilo Baur. Scénographie d'Andrew D. Edwards. Costumes d'Agnès Falque. Lumières de Fabrice Kebour. Musique originale de Mich Ochowiak. Maquillages et coiffures de Catherine Bloquère. Collaboration artistique d'Aoife Hinds.

Avec la troupe de la Comédie-Française : Véronique Vella, Cécile Brune, Alexandre Pavloff, Clotilde de Bayser, Nâzim Boudjenah, Sébastien Pouderoux, Anna Cervinka et Rebecca Marder.

 


Mardi à 19h00, du mercredi au samedi à 20h30, dimanche à 15h00

Rue du Vieux Colombier, Paris 6ème

01.44.58.15.15  www.comedie-francaise.fr

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :