Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment savoir si Daniel Burke est mort ou pas ? S’il ne s’agit que de son fantôme qui vient surprendre son épouse Alice Burke ou si Daniel Burke feint sa résurrection pour fendre ses secrets et laisser échapper un peu de lui-même dans ses derniers instants, juste avant de tenter de fondre ses pas dans ceux de celle qui veut partir, fatiguée du passé et enjouée devant un avenir qu’elle voudrait se construire meilleur et sien ?

 

Déroulera-t-elle ses rêves sous ses pas ?

 

Troublante et mystérieuse aventure que cette soirée de bourrasque où une veillée mortuaire devient une veillée de palabres, de récits et d’espoirs. Entre réel et irréel, l’imaginaire s’empare de nous, nous faisant flotter sur le flux des mots dits et plonger par moments parmi les maux dits de ce couple de paysans dont on ne sait s’ils s’aiment ou se haïssent, si seulement l’amour est entré dans leur bâtisse ou si ce mot n’existe pas pour eux.

 

Ce spectacle baigné de poésie réaliste crue et dépouillée est une magnifique écriture de Nathalie Bécue qu’elle nomme Variation sur L’Ombre de la vallée de John Millington Synge. On comprend que ce grand dramaturge irlandais de la fin du 19ème siècle inspira Beckett et subjugua Artaud, entre autres. Tant ses peintures dramatiques de la paysannerie irlandaise, de ses us et coutumes, sont autant de sources pour des personnages en marge ou des situations fantastiques.

 

Le parcours de Alice Burke est captivant. Ce qu’elle raconte, ce qu’elle dit et ce qu’elle devient. Paysanne infidèle ou épouse adultérine sublimée dans le mal par son mari, cet homme meurtri et malheureux, elle découvre peu à peu d’autres horizons pour vivre.

 

John, le vagabond recueilli ce soir de bourrasque, sorte d’aède qui parcoure les villages et se nourrit des morceaux de vie des autres, notant ses observations, se payant d’aumônes, apportera à Alice les lumières du désir d’ailleurs.

 

Michaël Dara, le jeune berger du voisinage, venu lui aussi pour se protéger de la bourrasque, semble porter avec lui les plaisirs et les espérances attendus, inavoués ou peut-être assouvis par Alice.

 

Daniel Burke le mari, mort ou vivant, fantôme de lui-même, erre, vocifère, éructe ses souffrances cachées derrière sa violence qui le blesse autant qu’il voudrait blesser, nous montrant un paysan qui n’a connu que sa famille, enfant ou adulte, pour tout environnement humain. Joue-t-il avec la mort qui revient pour hanter la veillée ou est-il l’être hirsute, perdu à jamais dans ses illusions et ses souffrances, dans ses remords et ses souvenirs, qui le rongent tant qu’il se confond dans la mort comme dans la vie ?

 

On ne sait pas, on ne sait plus. Nous sommes trop éblouis pour bien voir qui il est, nous sommes trop touchés pour savoir où nous sommes vraiment.

 

La mise en scène de Félix Prader feutre le récit, le mélange aux jeux avec adresse et fluidité. Les mondes se juxtaposent, on n’a rien vu venir.

 

La distribution est brillante. Théo Chedeville et Philippe Smith sont justes et convaincants. Natalie Bécue est lumineuse et émouvante. Pierre-Alain Chapuis, comme d’habitude, nous surprend. Il dégage une puissance de jeu qui donne à son personnage tout le trouble et la cassure qui conviennent. Il est splendide et touchant.

 

Un spectacle sublime et très prenant à l’écriture étonnante et captivante, aux jeux d’un brio stupéfiant. Un très grand moment de théâtre. A voir absolument.

 

 

D’après les œuvres de John Millington Synge. Variation sur The shadow of the Glen. Écriture de Nathalie Bécue. Mise en scène de Félix Prader. Scénographie et costumes de Cécilia Galli. Son de Estelle Lembert. Lumières de Thibault Gaigneux. Collaboration artistique de Aurélia Guillet. Direction des combats de François Rostain.

 

Avec Nathalie Bécue, Pierre-Alain Chapuis, Théo Chedeville et Philippe Smith

 

13, rue des Réservoirs 78000 Versailles

01 39 20 16 00

(Des places à 5 € sont mises en vente 45mn avant chaque représentation au guichet du théâtre)

http://www.theatremontansier.com/evenement/bourrasque/

 

 

- Photo © Antonia Bozzi -

- Photo © Antonia Bozzi -

- Photo © Antonia Bozzi -

- Photo © Antonia Bozzi -

- Photo © Antonia Bozzi -

- Photo © Antonia Bozzi -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :