Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après avoir créé la terre, à quoi pourrait se consacrer Dieu, à qui ou à quoi pourrait-il penser, que pourrait-il faire encore ? Non, à bien chercher, rien de consistant ne lui vient à l’esprit. Mais alors, c’est la mélancolie de Dieu ?

 

Ah ça mais non ! On est l’Exemple ou on ne l’est pas ! Plus rien à faire de son état ? Monsieur Mondieu s’ennuie ? Et bien au travail, comme les autres ! Enfin s’il en trouve…

 

Alors commence sa recherche d’emploi, il rédige son Curriculum Vitae et se rend, enfin descend, à son entretien d’embauche qui prendra vite les allures d’un point d’étape.

 

L’auteur Jean-Louis Fournier s’amuse ici avec la religion. Les poncifs et les stéréotypes, les médisances et les moqueries, les contradictions et les dénonciations, issus de la culture populaire sont passés au crible du burlesque cynique et de l’humour noir bien croustillant et caustique sur les bords.

 

Jeux de mots, sous-entendus, allusions inductives, implicites ou grossies sont le lot de ce texte drôle et accessible au plus large public. Et ça fonctionne à merveille. Les sourires abondent, les rires fusent (pas toujours gras) et des fous-rires éclatent.

 

L’occasion de réfléchir, d’entendre en écho les mots dits autour de nous ou par nous, sur la croyance populaire, les fondements de la foi et ses manifestations réalistes que seuls les bigots ou les bigotes et les voisins de bénitier ne pourraient souffrir d’écouter un instant.

 

Plusieurs lectures et compréhensions sont possibles, le texte est bien tourné, ficelé façon bouchère comme le rôti du dimanche, chacune et chacun ne peut qu’y trouver son compte.

 

D’autant que la mise en scène de Françoise Petit comme la scénographie et les costumes de Jean Bauer sont particulièrement soignés. Le rythme est là pour permettre aux deux comédiens Jean-François Balmer et Didier Bénureau de jouer avec excellence et virtuosité.

 

Un agréable temps de théâtre de plaisir, drôle et bien léché, magistralement interprété.

 

Spectacle vu le 20 juillet 2018,

Frédéric Perez

 

Une pièce de Jean-Louis Fournier. Mise en scène de Françoise Petit. Scénographie et costumes de Jean Bauer. Lumières de Hervé Gary. Vidéo de Tristan Sebenne. Son de Thibault Hedouin. Collaboration à la mise en scène de Vanessa Varon.

 

Avec Jean-François Balmer et Didier Bénureau.

 

 

LE CV DE DIEU au Théâtre Actuel

 

à 20h45 jusqu’au 28 juillet (relâche le 22 juillet)

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :