Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Comme une promenade aux côtés d’un grand homme de l’art, que l’on pourrait croire sortie de notre l’imaginaire, cette lecture-spectacle du mémento de Jean Vilar est instructive et plaisante. Un moment suspendu pour penser le Théâtre et s'approcher un peu plus d'une de ses figures historiques emblématiques.

 

Ce spectacle qui émeut autant qu’il informe, nous touche par cette proximité de confidences et de réflexions fascinantes et exaltantes concernant un art qui nous est cher.

 

Au prétexte de partager des passages essentiels de ce manuscrit, nous découvrons les moments-clés de l’aventure de Vilar pendant les douze années passées à la direction du Théâtre National Populaire. La dévotion de cet homme hors du commun qui semble avoir dédier sa vie à son œuvre, ce chef de troupe qui sut réunir autour de lui des femmes et des hommes devenus célèbres, ont porté haut les valeurs et les beautés de l’art théâtral.

 

Car il a fallu convaincre de « La nécessité d’un théâtre populaire dans un monde moderne ».

 

Ardent défenseur de cette institution magnifique, regardée comme modèle à travers le monde, Jean Vilar a cheminé sans détours sur un parcours jonché de pierres saillantes et de fleurs belles et discrètes, alliant combats et succès. Ses nombreuses difficultés aux formes d’embuches et ses luttes sans concession contre le pouvoir politique et administratif, ses joies humblement évoquées de ses grandes réussites, nous passionnent, faisant sens dans nos expériences et nos convictions.

 

Quand bien même la direction d’un tel établissement mérite une attention soutenue pour se prévenir de toute attaque, « être attentif mais indifférent », Vilar fera toujours prévaloir dans son action, la recherche artistique et la mise en contact des œuvres du répertoire comme la découverte de nouveaux dramaturges par le public, et en particulier le jeune public.

 

Ainsi, « l’obligation du théâtre » pour ouvrir des voies nouvelles à la Culture et à l’Éducation populaire au plus grand nombre constitue son acte majeur et le message fort qu’il laisse après lui. Magnifique illustration d’un exaltation permanente et d’un dévouement total, Vilar nous désigne par son exemple combien « le théâtre peut-être un don de soi pour l’autre ».

 

L’adaptation adroite et saisissante de clarté comme la mise en scène épurée de Jean-Claude Idée laissent à Emmanuel Dechartre tout le soin de nous entreprendre et il y réussit ô combien. Sans effets inutiles, seuls les costumes prêtés par l’association Jean Vilar servent le décor, suspendus depuis les cintres et flottant sur le plateau. Les lumières jouent de notre regard pour suivre cette conversation avec le public aux allures de conférence spontanée.

 

Magnifique. Émouvant. La sensation d’un moment unique et enveloppant.

 

Du théâtre documentaire intelligent, captivant et sensible où la pensée voisine avec l’émotion. Les amoureux du théâtre apprécieront sans aucun doute ce joli et délicieux instant bonheur. À ne surtout pas manquer !

 

Spectacle vu le 1 juin 2018,

Frédéric Perez

 

 

Texte de Jean Vilar. Adaptation, mise en scène, scénographie et lumières de Jean-Claude Idée. Musique de John Miller.

Avec Emmanuel Dechartre.

 

Mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 19h00

Samedi à 20h30 (sauf le samedi 23 juin à 19h00 au lieu de 20h30)

20 rue Sangnier, Paris 14ème

01.45.45.49.77 www.theatre14.fr

 

- Photo © Lot -

- Photo © Lot -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :