Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Une brassée de tendresse, des bolées de nostalgie, des airs qui réveillent des souvenirs ou qui font découvrir une partie du patrimoine de la chanson française, des scénettes drôles truffées de références à la carrière de cet immense acteur et chanteur André Bourvil… Tout le spectacle y est dédié avec un enthousiasme communicatif.

 

Joliment théâtralisée, l’histoire reprend les usages de la jeunesse des trente glorieuses, les amourettes dans les bals populaires et les balades en 2 chevaux. C’est gai, drôle et charmant. Il y a comme une poésie du moment qui passe, une palette d’émotions tendres qui vient colorer le spectacle judicieusement rythmé.

 

Les trois comédiens-chanteurs Vincent Gaillard, Crystel Galli et Guillaume Nocture, bons musiciens par ailleurs, composent un très sympathique trio qui emporte le public à la manière d’un récital populaire, faisant venir la dame du premier rang pour figurer un personnage, une autre encore pour danser la valse.

 

Voilà une agréable pause dans le festival avec un spectacle musical bourré de clins d’œil du passé. Un bel hommage à Bourvil, pour le plaisir de la découverte ou des retrouvailles.

 

 

 Spectacle vu le 25 juillet 2018,

Frédéric Perez

 

De Guillaume Nocture et Bourvil. Mise en scène de Julien Jacob et Violette Mauffet. Régie de Alain Hubert.

 

Avec Vincent Gaillard, Crystel Galli et Guillaume Nocture.

 

 

AU PETIT BAL PERDU, D'APRÈS LES CHANSONS DE BOURVIL

 

à l'Espace Roseau à 19h55 jusqu’au 28 juillet

 

- Photo © Edouard Marano -

- Photo © Edouard Marano -

- Photo © Edouard Marano -

- Photo © Edouard Marano -

- Photo © Edouard Marano -

- Photo © Edouard Marano -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :