Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Artiste protéiforme et grand intellectuel de l’Italie du 20ème siècle, Pier Paolo Pasolini (1922-1975) est à la fois poète, romancier, scénariste, parolier, journaliste, auteur dramatique, réalisateur et acteur. Plus connu dans nos contrées pour son activité de cinéaste, il laisse aussi un impressionnant répertoire de chansons dont il a écrit les paroles.

« C'est une joie d'être vivants, il est beau d'agir en secret,

Beau de survivre, doux de savoir vivre.

Il est beau d'être fous, de ne pas s'en tenir aux faits,

De tout faire tout nu et de manger des cailloux crus.

Peut-être y a-t-il une vie sur terre ? »

 

Dans le spectacle, le parolier y croise le poète, l’idéaliste pamphlétaire et l’amoureux de la vie qu’il acclame et défend comme un précepte sacré. Un savant mélange de poésie et de polémique.

 

« Une vitalité désespérée »

 

Le spectacle chante et pleure, rit et crie. Il nous fait s’envoler dans un univers ou le beau se baigne dans des eaux contrastées, douces ou ardentes et parfois houleuses, poussées par un espoir toujours plus grand, l’aspiration au bonheur, la liberté de penser, d’aimer et d’agir. Et par-dessus tout, le droit de le revendiquer.

 

« Lucidité critique »

 

L’adaptation et la mise en scène de André Roche apporte une brillance passionnée aux textes de Pasolini, les rendant accessibles, chargés d’émotions et de noblesse, bourrés de réalisme et d’utopie. Puissance et velours.

 

Les chansons et les textes s’entremêlent adroitement, parfois en italien et en français simultanément. C’est beau et chaleureux, plein de splendeurs multiples, joyeuses et piquantes.

 

Les artistes nous offrent une belle et troublante évocation de Pasolini. La musique est toujours présente. À noter la magnifique chanteuse lyrique Stéphanie Boré et l’impeccable accompagnatrice multi instrumentale Solène Ménard. Avec les comédiens Eva Kovic, André Roche et Miguel-Ange Sarmiento, nous les suivons bien volontiers au pays des mots de Pasolini, dans lequel les pensées se bousculent aux rêves et aux idéaux.

Pier Paolo Pasolini est mort assassiné en 1975 à l’âge de 53 ans, sur une plage d’Ostie près de Rome. Sans doute à cause de sa liberté trop criée et criante, ses idées et ses choix de vie.

 

Un spectacle de raison et d’émotion. Une ode à l’humanisme. Une évocation et des découvertes sur le parcours de Pasolini, riches, poétiques et attractives, particulièrement réussies.

 

 

Spectacle vu le 23 juillet 2018,

Frédéric Perez

 

 

Textes de Pier Paolo Pasolini. Adaptation et mise en scène de André Roche. Musique originale de Dmitri Negrimovski. Création sonore de Emmanuel Six. Images projetées de Éric Minette.

Avec Stéphanie Boré, Eva Kovic, Solène Ménard, André Roche et Miguel-Ange Sarmiento.

PASOLINI MUSICA à l’Espace Roseau

à 10h40 jusqu’au 28 juillet

www.larsenaldapparitions.fr

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :