Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Une étonnante et agréable petite perle musicale, joyeuse, romantique et tendre, qui fête l’amour et Paris à l’infini.

 

Au prétexte d’un argument qui remonte le temps jusqu’à l’aube du 20ème siècle, les amours impossibles ou chaleureux, malins et coquins, toujours baignés par la complicité des amants qui s’aiment, s’entremêlent qui langoureusement, qui passionnément et toujours tendrement, dans ce patchwork de chansons françaises et anglosaxonnes aux airs connus peu ou prou.

 

Au fil de ces histoires éphémères ou entières qui finissent mal ou pas en général, ou de ces amours empêchés ou trahis, tâtant du grivois autant que de l’affection, nous nous rendons compte à quel point le patrimoine de l’amour chanté est riche et varié. Et combien il convient à ce Paris d’ « amour-toujours » ou d’ « un jour ».

 

C’est délicieux et finement ficelé. Le répertoire choisi est surprenant et complice, nous tenant curieux jusqu’au bout de ces amours qui décidément ne finiront pas.

 

Caryn Trinca et Sébastien Debard sont, à n’en pas douter, des musiciens d’exception. Elle chante aussi bien qu’il joue de l’accordéon. Voix puissante qui sait se faire chaude ou piquante, Caryn Trinca tient de bout en bout ce tour de chant avec enthousiasme et empathie. Sébastien Debard montre une musicalité et une technique instrumentale impressionnantes, qui remplissent le plateau de gaité ou de profondeur. Un accompagnateur hors pair, par ailleurs.

 

Ça bouge, ça chante, ça swingue ou ça twist again. Nous sourions, parfois émus, les airs plein la tête, heureux d’en reconnaitre et souvent surpris par leurs savants entremêlements et leurs orchestrations brillantes.

 

Oui, un fichu bon spectacle musical qui fête l’amour et Paris à l’infini. Un rendez-vous estival réussi qu’il serait dommage de rater. Je recommande vivement !

 

Spectacle vu le 11 août 2018,

Frédéric Perez

 

 

 

 
Mise en scène et chorégraphies de Valérie Masset. Direction musicale de Vincent Heden. Création lumières de Jacques Rouveyrollis assisté de Jessica Duclos. Sound designer de Alain Benani. Décor de Thomas Lemierre
.

 

Avec Caryn Trinca (chant) et Sébastien Debard (chant et accordéon).
 

Jusqu’au 15 septembre

Les samedis et dimanches à 18h00 (relâche le 9 septembre), les lundis à 20h00 (sauf les 3 et 10 septembre à 21h30)

5 rue de Blainville, Paris 5ème

01.42.01.81.88 www.theatredelacontrescarpe.fr

 

 

- Photo © Franck Harscouet -

- Photo © Franck Harscouet -

- Photo © Franck Harscouet -

- Photo © Franck Harscouet -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :