Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un spectacle musical documenté et virtuose sur l’histoire de la comédie musicale anglosaxonne. Joué, conté et chanté avec passion par Antoine Guillaume et accompagné magnifiquement par la pianiste Julie Delbart. Un régal que ce buffet de délices captivant et chaleureux.

 

Nous sommes devant un décor de coulisses et de loge. Des costumes suspendus, une table de maquillage. Aussi, des vidéos projetées sur les murs nous montrent la salle du théâtre avec les artistes qui dansent et qui jouent, théâtre où le personnage d’Antoine semble travailler. Il retourne par moments sur le plateau pour faire une annonce ou aider aux utilités.

 

Alors bien sûr, quand il nous retrouve, il chuchote pour nous parler. Mais dès qu’il lui faut illustrer ses propos, le feu est mis, la magie du spectacle et de ses conventions bouscule cette fiction et reprend ses droits. C’est à pleine voix et accompagné du piano le plus tonitruant qu’il illustre toutes les partitions évoquées. Ce jeu entre réel et imaginaire nous cueille, nous amuse et nous rend proches des deux artistes et de ce qu’ils font avec un si joli brio.

 

Véloces et talentueux sur le bout des notes, tous les deux nous offrent un moment savoureux de plaisirs partagés à l’enthousiasme communicatif.

 

Antoine Guillaume chante avec une voix puissante et veloutée, une tessiture étonnante et une maitrise vocale sans faille. Il est bluffant, tant par la passion qui déborde de son amour pour la comédie musicale que par le talent qu’il déploie, vif et émouvant.

 

Julie Delbart ne se contente pas de jouer du piano avec aisance, d’un toucher délicat et brillant, rapide dans les réductions d’orchestre, au jeu profond et louré dans les swings, elle est aussi une accompagnatrice exceptionnelle et une complice idéale pour le chanteur.

 

Calée au cordeau, la mise en scène de Michel Kacenelenbogen et Lou Kacen sert habilement les propos et les numéros. Tout est fluide, simple et efficace. Clinquant ou intime quand il le faut. C’est astucieux et lumineux.

 

Cette visite historique et musicale nous apprend et nous divertit grâce à l’excellence des deux artistes. Cet art qui fut longtemps considéré comme secondaire par le public et confiné aux connaisseurs, nous est montré au fil du temps, analysé à chaque étape qui le caractérise, expliqué avec précision et une approche délicate comme on le ferait d’un objet précieux qu’il ne faut pas gâter.

 

Un spectacle cultivé, d’une sincérité touchante et d’un talent de tous les diables, bourré d’anecdotes et de morceaux choisis joués par deux artistes épatants. Un spectacle qui ne se manque pas !

 

 

Spectacle vu le 5 septembre 2018,

Frédéric Perez

 

 

 

De Antoine Guillaume. Mise en scène de Michel Kacenelenbogen. Assistance à la mise en scène et regard extérieur de Lou Kacen. Scénographie de Noémie Vanheste. Lumière de Laurent Kaye. Son de Jérémy Saive. Costumes de Delphine Coërs et Héloise Mathieu.

Avec Antoine Guillaume et Julie Delbart.

 

Du mardi au samedi à 21h00 et le dimanche à 18h00

Bord de scène le vendredi 14 septembre

53 rue Notre-Dame-des-Champs, Paris 6ème

01.45.44.57.34 www.lucernaire.fr

- Photo © Gaël Maleux -

- Photo © Gaël Maleux -

- Photo © Gaël Maleux -

- Photo © Gaël Maleux -

- Photo © Gaël Maleux -

- Photo © Gaël Maleux -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :