Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

C’était la fête à Léonard Bernstein ce mercredi 21 novembre ! C’était la fête à l’un des plus emblématiques et des plus grands maîtres de la musique du 20ème siècle.

« Peu importe le nombre de fois où l'on vous explique ce que c'est la musique. Oubliez tout. La musique ne raconte jamais quelque chose. La musique est, tout simplement. La musique c'est des notes, de magnifiques notes et des sons mélangés de manière à nous évoquer un plaisir en les écoutant, et c'est tout. » Léonard Bernstein.

 

Compositeur, chef d’orchestre, musicien et pédagogue recherché, cet homme qui a aimé la musique autant qu’il a aimé la vie, nous laisse un répertoire de rêve, d’une qualité et d’une richesse inépuisables, et incroyablement diversifié. Une soirée d’hommage pleine de joie où son excellence a été parfaitement honorée.

L’Adami célèbre les artistes-interprètes au Théâtre du Rond-Point pour la troisième année consécutive. Elle confie cette fois-ci à la cheffe d’orchestre Zahia Ziouani la réalisation d’un hommage en musique au compositeur Léonard Bernstein.

Cette soirée exceptionnelle, à la fois performance et hommage, réunit des artistes de toutes disciplines : comédiens, chanteurs, musiciens, performeurs, danseurs... pour rendre compte de la singularité et du travail créatif des artistes-interprètes à travers un spectacle hybride et original.

Musiques lumineuses et saillantes, les partitions de Léonard Bernstein éclatent de mille couleurs et d’autant d’émotions. Compositions aux rythmes saccadés du jazz ou du big band, aux réminiscences du blues et du swing, aux emprunts fréquents au dodécaphonisme, aux inspirations revendiquées de Gershwin, Stravinski ou Ravel, où l’on trouve des harmonies riches et enveloppantes, des lignes mélodiques liées et particulièrement chantantes.

Le spectacle met adroitement en avant la place du ludique et du merveilleux chez le compositeur et l’importance du pédagogue dans son parcours de vie. Un concert-hommage parsemé de plusieurs disciplines artistiques : jeu (superbe Stéphane Brel), danses (époustouflants Jérôme Lucas et Vanessa Petit), musiques chantées et jouées, originales ou adaptées (y compris des créations de musiques électroniques) et performances de light painting.

Une soirée grandiose, un merveilleux hommage, un honorable souvenir.

 

Spectacle vu le 21 novembre 2018,

Frédéric Perez

 

D’après Les œuvres musicales de Leonard Bernstein. Direction musicale de Zahia Ziouani. Texte et mise en scène de Justine Heynemann. Co-Écriture de Rachel Arditi. Chorégraphie de Anthony Egéa. Scénographie de Thibaut Fack. Orchestration et arrangements de Jean-Jacques Charles, Marcel Hamon et Christian Martinez. Lumière de Anne Terrasse.

Avec les musiciens de l’orchestre symphonique Divertimento. Chant : Luce. Claviers et synthétiseurs : Yan Wagner. Light Painting : Marko 93. Les danseurs : Jérôme Lucas et Vanessa Petit. Et le comédien Stéphane Brel.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :