Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un spectacle totalement foldingue et hilarant de bout en bout. Une délirante farandole ininterrompue de rebondissements que cette « tragi-comédie à l’espagnol » de Felix Lope de Vega, mise en scène par Justine Heynemann avec une audacieuse clairvoyance des fondements du texte et une fabuleuse adresse artistique.

« Le Seigneur Otavio, riche gentilhomme de Madrid, a deux filles : l’aînée, Nise, est une jeune érudite, tandis que Finea, la cadette, est la Dama Boba, celle qu’on trouve idiote. Laurencio, charmant poète sans le sou, entreprend secrètement de séduire la « Dama Boba » pour son argent. Contre toute attente, il apprend à connaître cette étrange jeune fille et à découvrir, au-delà des apparences, son charme singulier…mais croira-t-on à la sincérité de leur amour ? »

Rires et fous-rires s’enchainent sans cesse mais la réflexion vient en riant. Elle s’impose sinueusement et laisse à penser, entre autres, aux redoutables et efficaces dénonciations sociales et politiques sur la condition d’être humaines des femmes au 17ème siècle en Espagne et ailleurs, comme toujours et encore aujourd’hui.

Sexisme, morale liberticide, les femmes sont montrées comme les victimes du machisme dominant dans une société qui les place à l'ombre de leur père ou de leur mari. Elles vont prendre en mains ici leurs destinées et faire la leçon à leur tour. L’ainée décide d’écrire et de s’instruire pour exprimer sa haine et la cadette devient idiote, enfin, au début…

Une pièce qui traite aussi du pouvoir éducatif de l’amour et de la passion, de la jalousie et de l’honneur, de la cupidité et de la convoitise. Et de tous ces petits riens qui font de la vie un irrésistible enchevêtrement de joies et de malheurs comme c'est le cas dans la maison du seigneur Otavio.

Cette pièce écrite en 1613 est aussi folle que philosophique. Lope de Vega manie la satire et la saillie avec une habilité ravageuse.

Contemporain de Shakespeare et de Molière, il fut et demeure aussi célèbre que ses confrères et apporta une réflexion sur l’art théâtral allant jusqu’à initier le nouveau genre de Comedia (« tragi-comédie à l’espagnol ») considéré désormais avec le drame élisabéthain et la tragédie française classique comme un des trois théâtres inventés par l’Europe des temps modernes.

La pièce est composée d’un savant mélange tragique et comique où la prépondérance de l'action sur les personnages et la prépondérance de l’argument sur l'action donnent une vraisemblance réaliste et merveilleuse à la fois. L’action est rieuse, l’argument interroge.

Justine Heynemann réalise un travail magnifique. Elle conjugue situations burlesques jusqu’au clownesque, répliques qui fusent et qui dépotent avec des musiques dansantes et des chansons piquées de tendresse souriante. Le rythme effréné, les ruptures et les gags irrésistibles, les jeux et les postures de la troupe composée par Sol Espeche, Stephan Godin, Corentin Hot, Rémy Laquittant, Pascal Neyron, Lisa Perrio, Roxanne Roux et Antoine Sarrazin, offrent un spectacle remarquable et jubilatoire.

Une pièce d’un des plus grands auteurs espagnols. Un spectacle drôlissime d’une inventivité incroyable, magnifiquement interprété. Un beau et bon plaisir de théâtre.

 

Spectacle vu le 7 février 2019,

Frédéric Perez

 

De Felix Lope de Vega. Mise en scène de Justine Heynemann. Traduction de Benjamin Penamaria. Adaptation de Justine Heynemann et Benjamin Penamaria. Scénographie de Thibaut Fack. Chorégraphie de Martin Mauries. Costumes de Madeleine Lhopitallier. Lumière de Aleth Depeyre. Musique de Manuel Peskine.

Avec Sol Espeche, Stephan Godin, Corentin Hot, Rémy Laquittant, Pascal Neyron, Lisa Perrio, Roxanne Roux et Antoine Sarrazin.

Jusqu’au 17 février

Du mardi au samedi à 20h00 et le dimanche à 16h00

103 A boulevard Auguste Blanqui, Paris 13ème

01.45.88.62.22 www.theatre13.com   

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Photo © Florence-Yeremian -syma-news

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :