Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un spectacle musical vif, lumineux et joyeux, doté d’un flagrant plaisir de partage et de transmission. Une évocation de l'histoire artistique de l'immense artiste Mireille, illustrée de chansons et parsemée de scènes narratives ou jouées. Un régal de retrouvailles ou de découvertes.

 

Cette grande petite dame de l’art est une emblématique créatrice de la chanson française moderne de l’entre-deux guerre.  Autant comme compositrice avec son complice le parolier Jean Nohain que comme interprète à la renommée internationale, et plus tard comme vedette de la télévision naissante.

 

Actrice puis surtout chanteuse à la voix haut perchée, claire et douce, elle fait une carrière triomphale sur la scène comme à l’écran avant de devenir une pionnière de la télévision avec son émission populaire « le Petit Conservatoire de Mireille » qui servit de tremplin à beaucoup d'artistes comme Françoise Hardy, Colette Magny, Alain Souchon et d'autres.

 

Son apport musical est primordial. Il contribue de manière notoire à initier le mouvement artistique qui sort la chanson française de ses carcans réalistes et romantiques au lyrisme marqué. Mireille lui donnera la légèreté et l'insouciance, la joie et la poésie des moments heureux.

 

« Couchés dans le foin
Avec le soleil pour témoin
Un p'tit oiseau qui chante au loin
On s'fait des aveux
Et des grands serments et des voeux
On a des brindill's plein les ch'veux
On s'embrasse et l'on se trémousse
Ah ! que la vie est douce, douce
Couchés dans le foin
Avec le soleil pour témoin »

 

Tout son parcours est jalonné de surprenantes et décisives innovations : Elle lance l'invention de la pochette avec la photo des artistes sur les disques vinyle jusqu’alors simples feuilles cartonnées. L’introduction du swing à la française dans la chanson, c'est elle aussi. Innovation qui fera des heureux parmi les Brassens, les Trenet et autres Montand.

 

« Une demoiselle sur une balançoire
Se balançait à la fête un dimanche
Elle était belle et l'on pouvait voir
Ses jambes blanches sous son jupon noir...»

 

Hervé Devolder et Marie-Charlotte Leclaire signent un petit bijou musical au charme chaleureux et rieur. On y découvre ou l’on y retrouve des chansons de la flamboyante Mireille, devenues des classiques du répertoire français.

 

La mise en scène de Hervé Devolder donne à l’ensemble les couleurs du merveilleux et de la sympathie partagée (une de ses marques de fabrique qu’à nouveau nous apprécions ici).

 

Les interprètes sont excellents. Adrien Biry-Vicente, Marie-Charlotte Leclaire et Hervé Devolder (ce jour-là, en alternance avec Cyril Romoli) chantent à merveille, s’accompagnent du piano ou de la guitare avec aisance, jouent avec l’espièglerie et l’humanité qui conviennent parfaitement à l’argument.

 

Le tout est calé au cordeau, avec précision et fluidité. C’est savoureux. Un pur moment bonheur. Le public ne s’y trompe pas. Les ovations méritées aux saluts n’ont pas manqué.

 

Du théâtre musical comme on aime, érudit et spectaculaire, merveilleusement servi par une distribution brillante. Incontournable hommage à Mireille et par là-même à la chanson française. On sort le sourire aux lèvres, les airs qui chantonnent dans nos têtes encore et encore. Un spectacle bienfaisant et délicieux que je recommande vivement.

 

Spectacle vu le 3 mars 2019,

Frédéric Perez

 

De Hervé Devolder et Marie-Charlotte Leclaire. Mise en scène de Hervé Devolder assisté par Jean-Baptiste Darosey. Musique de Mireille. Costumes de Jean-Daniel Vuillermoz. Lumières de Denis Koransky.

Avec Adrien Biry-Vicente, Marie-Charlotte Leclaire et Hervé Devolder en alternance avec Cyril Romoli.

Du mardi au samedi à 19h00 et le dimanche à 17h00

31 rue de la Gaîté, Paris 14ème

01.43.22.77.74 www.theatremontparnasse.com

Photo © DR

Photo © DR

Photo © DR

Photo © DR

Photo © DR

Photo © DR

Photo © DR

Photo © DR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :