Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un artiste, un piano, des lumières… et une interprétation totalement revisitée des Lieder de Brahms. Surprises et délices d’une poésie expressive, chantée et dite, et découverte ou retrouvailles des mélodies de Brahms.

 

Les lieder choisis et « arrangés » par Furey chantent et parlent d’Amour avant tout, par-dessus tout, vivant, blessé ou mort, dans une approche traversée par la passion et ses meurtrissures, la tristesse et l’espoir, le désir et le plaisir.

 

Étonnant artiste qui séduit l’auditoire et le captive. Une voix un rien éraillée dans l'aigu, rocailleuse dans le médium et caverneuse dans le grave. Une chaleur attachante qui se dégage du timbre et de la prononciation. Un style éminemment personnel aux touches tendres et veloutées qui rappelle par moments le Sprechgesang cherchant une proximité confiante et complice entre la musique, l’interprète et le public.

 

Un concert à l'esthétique musicale détonante. Un concert comme un partage de plaisirs poétiques porté par une fervente envie de faire aimer les lieder de Brahms actualisés, personnalisés, appropriés même par Lewis Furey.

 

 

Spectacle vu le 9 avril 2019,

Frédéric Perez

 

 

Textes, piano et voix : Lewis Furey. Autour de lieder de Johannes Brahms. Lumière : Carole Laure. Son : Thibault Lescure. Régie générale : Charles Osmond.

Jusqu’au 20 avril

Du mardi au samedi à 21h00

Relâche les 14 et 15 avril

2 bis avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 8ème

01.44.95.98.00 www.theatredurondpoint.fr  

Photo © Giovanni Cittadini Cesi

Photo © Giovanni Cittadini Cesi

Photo © Giovanni Cittadini Cesi

Photo © Giovanni Cittadini Cesi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :