Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Un spectacle de pure fantaisie que cette comédie populaire de Shakespeare, mise entre les mains des jeunes metteurs en scène Pierre Hélie et Salomé Villiers assistés par Pierre-Louis Laugérias.

 

Dès la scène d’exposition, le ton est donné. Fraîcheur et extravagance sont de mise et ricocheront tout le long.

 

La trame, les contours et les thèmes majeurs de la pièce sont bien là. Les mots rebondissent toujours avec autant d’ardeur et d’espièglerie mais le spectacle s’en va plus loin, tâter du burlesque et du cinglant, transgressant l'humour initial sans jamais toutefois en détourner le sens.

 

La dimension subversive de la pièce de Shakespeare ressort avec éclat et trouve ici des échos contemporains, poussant cette comédie « sentimentale » dans un tourbillon déjanté et drôlissime.

 

Les palabres et les joutes verbales sont légion. La machination et l’intimidation tentent d’intriguer au nom du pouvoir. La revendication des femmes sourd et dénonce leur statut social dans cette lutte éternelle contre la domination des hommes.

 

La jalousie, la vengeance et le mensonge, si chers à Shakespeare, sont autant de fils tissés pour composer les nombreux imbroglios qui s’amoncellent. Le tout se déroule dans une agitation fébrile, parsemé de musiques, de danses et de scènes joyeuses voire clownesques.

 

La mise en scène est astucieuse, la maîtrise d’ensemble impeccable. La distribution est superbe et harmonieuse, débordante d’enthousiasme. Les dix comédiens s’amusent autant qu’ils nous amusent. C’est rythmé et fluide. Le comique coule à flot. Shakespeare doit rire dans sa tombe.

 

Un spectacle qui dépote, à la fraîcheur bienfaisante. Un Shakespeare réussi et savoureux où la fantaisie est reine et le rire est roi. À voir pour le plaisir d’une comédie classique servie d'un bel art vif et rajeuni. Un spectacle que je recommande vivement.

 

Spectacle vu le 15 juillet,

Frédéric Perez

 

De William Shakespeare. Mise en scène de Pierre Hélie et Salomé Villiers assistés par Pierre-Louis Laugérias. Musique de Charles De Boisseguin. Chorégraphie de Johan Nus. Scénographie de François Verdeau. Lumière de Denis Koransky. Costumes de Virginie H.

 

Avec Arnaud Denis, Pierre Hélie, Clara Hesse, Éric Laugérias ou Didier Niverd, Étienne Launay, Bertrand Mounier, François Nambot, Violaine Nouveau, Georges Vauraz et Salomé Villiers.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :