Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un splendide spectacle d’illusions, de poésie burlesque et de théâtre gestuel. L’étonnement est permanent. Les surprises sont légion. Des sourires émerveillés des petits et des grands, des rires qui fusent et toujours… cet étonnement permanent et ces surprises qui sont légion.

 

Si je me répète, ce n’est pas de ma faute, c’est lui qui a commencé ! Lui là, ce Pierric Tenthorey de folie, fantasque, tendre et incongru. Cet homme-caoutchouc qui n’a pas oublié d’être génial. Cet artiste de tout premier ordre. Car c’est lui qui répète la même scène ou presque en ajoutant à chaque fois de l’étonnement permanent et des surprises qui sont légion.

 

Pierric Tenthorey fait ce que personne ne peut faire et que tout le monde aimerait savoir faire ou comment il fait !... Il jongle ; il manipule les objets qui sortent de nulle part ; il les cache ou les transforme ; il se débat dans un huis-clos tout blanc, seul avec un cube, des portes, des lumières et des sons ; il se contorsionne et joue de son corps comme d’une marionnette. Il nous raconte en nous montrant et sans dire un mot, son combat pour sortir de là. C’est incroyable, ce n’est pas possible.

 

D’ailleurs je le clame et le réclame, croyez-moi, il faut convoquer la science et la police. Ce n’est pas rationnel, il y a un truc qui n’est normal dans tout cela ! Nous a-t-il drogué, saoulé ou endormi ? Je ne sais pas moi mais ce qu’il a fait, même en rêve on ne le fait pas. Pourtant personne n’a rien pris à l’entrée dans la salle, la placeuse était souriante mais s’est contentée de détacher le coupon de nos billets, c’est tout. Pas de piqûre d’insecte sans insecte, de liquide bu ou aspergé ni de regards hypnotiques.

 

Ah le bougre, il nous a bien eu ! Il a retourné la chandelle de notre éveil, bousculé les repères de notre réel, fait entrer en nous le doute qui chatouille l’intellect et qui amuse l’affect ! Face à ce que l’on voit et ce que l’on ne voit pas, on se sent tout claustiqué, tourneboulé, chanstiqué, bouleversé… mais grave !

 

Mais que c’est bon !... Ces instants suspendus qui nous emportent loin au-dessus du vraisemblable, près des lueurs de l’étrange, en plein dans les clairières du plaisir. Là où sans doute les émotions les plus ancrées dans notre mémoire et nos fantasmes resurgissent. Chargées des désirs de toute puissance libérés dans les jeux de l’enfance et des désirs de vaincre nos peurs du réel par le surnaturel et le rire.

 

C’est délicieux, inventif et ludique, drôle et incroyable. Un spectacle hallucinant et doux où magie, poésie et burlesque sont conjugués au temps présent par un artiste exceptionnel. Je recommande vivement ce spectacle à l’affiche tout l’été.

 

 

Spectacle vu le 20 juin 2019,

Frédéric Perez

 

 

Conception artistique de Gaëtan Bloom, Jérôme Giller, Roelof Overmeer et. Conception des effets magiques de Gaëtan Bloom et Pierric Tenthorey. Conception du décor par Adrien Moretti. Réalisation du décor au Théâtre Montreux Riviera. Lumières de Nicolas Mayoraz. Musique de Jérôme Giller. Bande son de Alzac studio, Valdo Sartori.


Avec Pierric Tenthorey.

 

 

Du mardi au vendredi à 21h00 et le samedi à 18h0 et 21h00

64 rue du Rocher, Paris 8ème

01.45.22.08.40 www.theatretristanbernard.fr

 

 

 

Photo © Fabienne Rappeneau

Photo © Fabienne Rappeneau

Photo © Fabienne Rappeneau

Photo © Fabienne Rappeneau

Photo © Fabienne Rappeneau

Photo © Fabienne Rappeneau

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :