Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Quel savoureux et beau spectacle ! J’ai été cueilli dès les premières minutes et je suis sorti groggy, après être passé par mille émotions. C’est un coup de cœur. Un très gros coup de cœur, même.

 

Raphaëlle Saudinos a écrit et interprète ce spectacle. Les textes et les chansons nous ravissent tant ils nous bousculent et nous parlent tout près, montrant la vie telle qu’elle est et la dessinant telle qu’on est en droit de la désirer. C’est poignant parfois, touchant souvent et souriant toujours.

 

Un spectacle soigné qui fait appel à la raison comme à l’émotion. De l’écriture à la mise en scène en passant par la musique et l’interprétation, tout semble pensé et pesé pour que le partage soit le plus sincère et le plus convaincant. C’est charmant et incisif à la fois. C’est brillant tant c’est vrai. Un spectacle complice qui nous enveloppe de bienveillance.

 

Marie-Claire, Lucie, Michel, Pierre et Francette sont les cinq personnages de ce spectacle. Cinq personnes au milieu ou plus de leurs vies. Cinq parcours singuliers. Elles et ils ont en point-commun la volonté de partager leurs expériences de changement.

 

Souvenirs d’avoir été, désirs de devenir et plaisirs d’être. Laissant de côté la peur, le sentiment d’abandon et la mauvaise image de soi, pour eux la vie devient autre. Le temps est investi pour passer de la souffrance à l’espérance, pour rechercher la joie de vivre.

 

Malgré les murs qu’il a fallu franchir, les obstacles à contourner, les douleurs à affronter. À force de volonté et de courage, leurs vies ont changé. La métamorphose s’est opérée.

 

Des parcours vibrants de plaisir et d’enthousiasme. Pour découvrir toujours et encore de nouvelles sensations, de nouvelles espérances et de nouvelles rencontres. La résilience ayant fait son travail, la curiosité en éveil et l’empathie chevillée au corps, leur sortie du labyrinthe des doutes et des fuites est enfin à leur portée.

 

Le temps a passé, pas toujours perdu. Les voici aujourd’hui. La joie est là, renaissante à nouveau, pour les inonder de ses caresses et de ses éclats.

 

Leurs récits deviennent les nôtres tant ils nous sont proches. Faisant resurgir des impressions oubliées, des peurs enfouies, des sentiments logés au plus profond de l’intime. Nous conduisant à poser avec eux un regard farouchement tourné vers l'avenir, vers de nouvelles aspirations, là où l’on tente de toucher au bonheur.

 

Ce spectacle est captivant comme le sont ces histoires dites en toute confiance, où l’on reconnait vite les contours, où l’on se cacherait presque pour rougir d’émotion et de plaisir et sentir peut-être les joues se mouiller.

 

Textes et chansons se chahutent la place pour nous conter ces parcours de vie, s’entrelacent avec finesse, à fleur de frissons, interprétés avec une intensité troublante, une tendresse délicate et espiègle.

 

La mise en scène de Raphaëlle Saudinos et Véronique Vela donne au spectacle des habits de simplicité, centrant notre attention sur les personnages et sur ce qu’ils ont à partager. Quelques accessoires, une chaise et cette bande sonore magnifique qui accompagne au piano les chansons. Les musiques originales de Jean-Pierre Cortes sont colorées à l’image des textes, de nostalgie, de tendresse, de gaité et d'enjouement.

 

Cette SALUTATION AU SOLEIL nous réchauffe le cœur et nous remplit de plaisir. L’interprétation est remarquable tant elle juste et lumineuse. La voix chantée est chaude et claire. Salutation à vous aussi Mademoiselle Saudinos, vous m’avez ému.

 

Un spectacle profondément touchant et chaleureux, d’une haute qualité artistique. Un très gros coup de cœur. Une pépite du festival, inattendue et merveilleuse, que je recommande vivement !

 

Spectacle vu le 13 juillet,

Frédéric Perez

 

 

De et avec Raphaëlle Saudinos. Mise en scène de Raphaëlle Saudinos et Véronique Vela de la Comédie-Française. Musiques originales et accompagnement musical de Jean-Pierre Cortes. Création lumières de Denis Koransky.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :