Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Une comédie dramatique et sentimentale qui déroule les petits riens et les grands moments de la vie de deux amis au cours de leur repas rituel qui ne se vivra pas ce jour-là comme d'habitude. La tendresse conjuguée à la complicité traversent tout le long cette pièce qui emprunte les chemins de la comédie romantique pour venir nous toucher, nous faire sourire et rire aussi.

 

« Deux amis d’enfance se retrouvent depuis des décennies, au moins une fois par mois, pour refaire le monde et le point sur leurs existences. Ils usent pour cela des outils les plus efficaces légués par leur culture italienne : des pâtes à l’ail, une bonne bouteille de vin et un solide sens de l’amitié. Ce soir, l’un des deux va demander à l’autre le plus grand service qu’un homme puisse rendre à un autre : lui éviter la déchéance. »

 

Ces deux-là s'aiment d'amitié comme il est rare. Une amitié franche et simple, moins complexe que l'amour, où les moments de tensions se terminent par des éclats de rires ou des souvenirs.

 

Mais peut-on tout demander à un ami ou seulement tout lui dire, ou presque ?

 

En amitié, où commence et où s’arrête la jalousie et la rancœur ? le secret et la confidence ? le dévouement et le pardon ?

 

Construite avec des brides de leur enfance et de leur jeunesse communes, Bruno Gaccio et Philippe Giangreco, avec l’aide de Jean-Carol Larrivé, troisième larron de cette aventure, ont concocté cette pièce comme une fable moderne sur les liens qui se tissent au fil du temps et fondent une amitié indéfectible bousculée par les aléas graves ou légers de la vie.

 

Le texte est ciselé façon aigre-douce et perlé de traits et de situations franchement drôles. Les rebondissements se succèdent. Les ruptures et les bons mots sont légions. Bien sûr, les thèmes abordés qui nourrissent l’intrigue et sa dramaturgie nous concernent, évoquent nos propres souvenirs et percutent nos propres vies. L’altérité, la maladie, la fin de vie, la sexualité, la conjugalité, la parentalité…

 

La mise en scène de Jean-Carol Larrivé est habilement dessinée avec les couleurs du temps, donnant à la pièce les allures alertes d’une comédie. La direction d’acteurs, précise et sans appui, confie aux comédiens le soin de nous entreprendre par les sentiments de leurs personnages et de nous captiver par les rebondissements de leurs actions.

 

Ça résonne vrai et nous parle tout près. Ça rayonne d’empathie et de sympathie. Les frissons de plaisir se mêlent aux frissons d’émotion.

 

Un spectacle chaleureux. Un fichu bon moment d’humanité. Une interprétation complice et crédible, drôle et touchante. Je recommande cette agréable comédie romantique sur l’amitié.

 

Spectacle vu le 5 octobre 2019,

Frédéric Perez

 

 

De Bruno Gaccio, Philippe Giangreco, Jean-Carol Larrivé. Mise en scène de Jean-Carol Larrivé. Lumières de Philippe Hatte.


Avec Bruno Gaccio et Philippe Giangreco.

 

 

Du jeudi au samedi à 19h00

Représentations supplémentaires les 29, 30 et 31 décembre

 

34 rue Richer, Paris 9ème

01.40.41.00.00 http://tlsp.paris/

 

 

LES PÂTES À L’AIL au théâtre La Scène Parisienne
LES PÂTES À L’AIL au théâtre La Scène Parisienne
LES PÂTES À L’AIL au théâtre La Scène Parisienne
LES PÂTES À L’AIL au théâtre La Scène Parisienne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :