Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Quel beau et prégnant spectacle que cette pièce à l’écriture ciselée par des ornements caustiques et rieurs, truffée de détours d’une tendresse infinie par des instants floutés d’imaginaire ou de souvenir, et piquée par ceux plus trash et vifs où le rapport au réel s’impose comme une évidente ligne de fuite.

 

Cette comédie dramatique pourrait-on dire ou plus simplement ce très beau récit de vie nous touche, nous parait proche et nous captive tout le long.

 

C'est une histoire de femmes ou les destins s'entremêlent quand les désirs s’en mêlent. Grand-mère ou mère, petite fille ou enfant, riche ou pauvre… Qu'importe ! Quand la pugnace volonté de vivre sa vie comme on la désire, de la réussir peut être, est là, vibrante jusqu'au bout du possible, tenace jusqu'au bout de la résistance, sans renoncement autre que celui qu’impose une fin.

 

« Joëlle est engagée comme garde de nuit chez la riche madame Chevalier. La vieille dame se montre odieuse, mais Joëlle est prête à tout pour ne pas perdre sa place ! Elle gardera le sourire ! Coûte que coûte ! Soudain, une jeune femme aux abois fait irruption. Qui est-elle ? La vie s’engouffre entre les murs du bel appartement bourgeois, les certitudes bougent… Et la comédie s’emballe. »

 

Pour ne pas « avoir le sentiment d’avoir raté son avenir », chacune d’elle, même si c’est la plus jeune qui le dira, en fait le fronton de son présent. Elles affronteront l’adversité, parfois l’une ou l’autre des deux autres s’il le faut, pour gagner coûte que coûte des valeurs de dignité, des parts de bonheur, un peu de réassurance et beaucoup d’apaisement.

 

« Être bien » se mélangerait alors avec « avoir du bien » ? Quitte à tricher ou mentir à soi-même ? Jusqu’où l’argent va-t-il les conduire pour réussir ? remplira-t-il les vides de l’existence pour les tarir ou les occuper ? L’avenir vaut combien à l’achat ? Et l’amour, s’achète-t-il aussi ?

 

Oui, une bien belle histoire qui pose les questions, place les sentiments parmi celles-ci et nous permet de savourer une superbe pièce, avec ces trois femmes, dans une farandole de pensées et de sensations. Le sourire et le rire viennent souvent nous surprendre, l’ensemble est délicieux.

 

Le texte et la mise en scène de Catherine Anne, leur énonciation et leur précision sont faits d’un affûtage rigoureux et efficace. Les scènes s’enchaînent avec fluidité, les émotions les traversent.

 

Les comédiennes Milena Csergo, Catherine Hiegel et Clotilde Mollet jouent comme on tisse de la dentelle, avec finesse et précision, avec nuances et variations. Un artisanat d’art théâtral époustouflant. Il faut voir et entendre les palettes de sensations que chacune d’elles offrent à leurs personnages. Les éclats, les abattements, les moments de tension et de tendresse. Une interprétation en trio parfaitement réussie et d’un attrait magnifique. Chapeau bas, mesdemoiselles. Merci.

 

Requiem pour destinées prescrites ou Gloria pour désirs de vie, ce spectacle captivant et drôle est d’une beauté saisissante, interprété avec brio. Incontournable.

 

 

Spectacle vu le 27 novembre 2019,

Frédéric Perez

 

 

 

Texte et mise en scène de Catherine Anne (Éditions Actes Sud-Papiers), assistée à la mise en scène par Damien Robert. Décor de Élodie Quenouillère. Costumes de Floriane Gaudin.  Son de Madame Miniature. Musique de Émile Juin. Lumière de Samaël Steiner assisté par Loris Gemignani. Régie Générale par Laurent Lechenault.


Avec Milena Csergo, Catherine Hiegel et Clotilde Mollet.

 

 

Jusqu’au 5 janvier

Du mardi au samedi à 19h00 et le dimanche à 16h00

Bord de scène le 13 décembre après la représentation

 

53 rue Notre-Dame-Des-Champs, Paris 6ème

01.45.44.57.34 www.lucernaire.fr

 

 

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Photo © Victor Tonelli

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :