Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Une bataille pour des besoins, un combat socioculturel gagné.

 

" ... Michel Bouquet :  Il y a une chose dont il faut qu'on parle un jour, c'est le progrès qu'il y a eu dans la fréquentation des salles de théâtre en province depuis 30 ans, depuis Malraux qui a institué les maisons de la culture. Ça, c'est une chose exemplaire… exemplaire et irréfutable.

 

Charles Berling : Ah oui avec plaisir ! Toi tu as connu ces moments où, en province, on n’allait pas beaucoup au théâtre.

 

Michel Bouquet : Mais il n'y avait personne ! Il y avait les Galas Karsenty, c'était plein parce que c'était des « dîners gala » comme on disait, c'était une institution. Les gens de passaient les places de théâtre par testament, tu imagines ? Mais dans les théâtres, en dehors de ça, il n'y avait personne ! Et peu à peu il y a eu un quart de salle, une demi-salle, trois quarts de salle… puis salle pleine… en 30 ans… avec des gens qui en avaient besoin… Moi j'ai vu tout ça puisque je l'ai fait…

 

Charles Berling : Bien sûr oui ! Tu sais, je suis un enfant de ça, je suis né là- dedans, la décentralisation… C'est grâce à ce que vous avez fait que j'ai pu exister. Tu vois, ça montre que rien n'est jamais perdu, que des batailles comme ça ne sont pas toutes perdues d'avance ! J'étais parmi ces gens qui en avaient besoin... ''

 

"Les Joueurs-Entretiens", Michel Bouquet et Charles Berling, Grasset, 2001.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :