Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un superbe concert, ce samedi 25 janvier au théâtre des Champs Élysées,  aux allures énergiques, espiègles et délicatement colorées des compositions de Maurice Ravel (la Rhapsodie espagnole et la Valse) et aux aspects lyriques, imposants et grandioses de celle de Malher (le Chant de la terre).

 

Sous la direction de Robert Trevino, l’orchestre symphonique d’Euskadi, orchestre national basque, excelle ici et fait ressortir avec éclat et précision les nuances veloutées, clinquantes et syncopées de Ravel comme les accents aux profondeurs oniriques, troublées et vibrantes de Mahler. Une ambiance et des univers chaleureux et touchants. L’émotion nous saisit. Le plaisir est grand.

 

Les artistes dont la mezzo-soprano Jennifer Johnston et le ténor Corby Welch ont fait montre d’une maîtrise technique impressionnante et pour l’orchestre, d’une musicalité exceptionnelle.

 

L’orchestre symphonique d’Euskadi, orchestre national basque, « fort de ses plus de 35 ans d'expérience, continue à développer sa vocation à diffuser le répertoire symphonique et à défendre en particulier la musique basque. Cette double activité l’amène à se produire notamment de manière régulière dans plusieurs salles du pays basque ». Un orchestre découvert ici, un plaisir à renouveler sans aucun doute.

 

 

Concert du 25 janvier 2020,

Frédéric Perez

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :