Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

(Edward Hooper. "Deux comédiens", huile sur toile, 1965)

 

Au fil de lectures retrouvées, en ces temps confinés...

L’émotion, cette intrigante sensation, entre réaction et pulsion, vie intérieure et expulsion… Ce ressort dramatique créant une complicité entre ici, maintenant et ailleurs, entre moi et soi, en nous et les autres. Cette illusion réelle si présente qu'elle peut être intense, que je recherche à ressentir au théâtre, comme tant d'autres, en tant que spectateur.

« Tout ce qui relève du sentiment doit être extériorisé (autrement dit : devenir geste). Le comédien donnera des émotions de ses personnages une expression sensible, extérieure, il cherchera même, si possible, une action qui trahisse ce qui se déroule en lui. L’émotion doit se manifester, s’émanciper, si l’on veut pouvoir la traiter en grand ». Bertolt Brecht, "Nouvelle technique d’art dramatique" ,1940, in "Écrits sur le théâtre", tome I, Paris, l’Arche, 1972.

« Le théâtre est une leçon mais le maître, c’est la vie. Quelle que soit l’idée du metteur en scène, je ne crois pas qu’il faut la prêcher mais simplement la partager comme une expérience émotionnelle. » … « le théâtre est une alternative au monde réel » …« la vie sur scène est une vie bien plus vraie que la vie réelle ». Krystian Lupa, cité dans un article de Alexandre Demidoff, "Au théâtre, le salut est souvent un spectacle en soi", Le temps, 2014.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :