Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Hilarant, et étonnant autant que sombre, voici un texte décapant qui nous plonge dans les vertiges de l'absurde. Sébastien Thiery, avec cette pièce « de jeunesse » écrite en 2006, dépeint une société glaçante de cynisme où il est possible d'être privé d'avenir. Non conformes. Trop ceci ou sans cela. On sourit surpris, on rit ravi.

 

« Indéniablement, Sébastien Thiéry a un chromosome dinsolence et de folie que la plupart des gens nont pas. Il est à la fois drôle, insaisissable, provocateur, et en même temps tendre. Il a en lui un petit fond tragique quil s’efforce sans cesse de cacher derrière des répliques irrésistibles. » Jean-Michel Ribes.

 

Dans une série de tableaux totalement barrés, un Monsieur 1 et un Monsieur 2 délivrent leurs différences soumises au jugement normatif. Les plus forts les ont déclarés inutiles ou pas finis.

 

« C’est quoi votre spécialité ?

    Les imbéciles »

 

Eux-mêmes ne se sentent pas très bien.

 

« J’en ai marre de ma vie.

   Il faudrait vous handicaper »

 

Ils sont exclus et bafoués. Ils restent seuls ou regroupés par catégories, enfermés dans leur soumission, résignés face à leurs manques.

 

« Donc Alain vous n’avez pas d’amis ?

   Oui…

   Nous allons vous trouver quelqu’un de bien »

 

Ils parlent, se confient, se montrent… et nous rions de leurs saillies efficaces comme de leurs actions iniques mais cocasses et impromptues.

 

Le désir est étouffé voire banni. La quête de conformité devient une quête identitaire. Les conditions de vie personnelle, affective et sociale, les rapports à l’autre et au travail, à la famille et à la sexualité, sont passés au crible dans un univers improbable, imperturbable, joyeux presque, qui détonne et qui touche. C'est implacable, d’une étrangeté proche du cauchemar et d’une originalité farcesque.

 

Comme à son habitude, Sébastien Thiery arrive à nous jouer de son ironie et de son insolence, face ici à une solitude qui ne se rebelle pas, dans un univers ravagé par des flux incessants d’absconse teinté d'absurde et d’irréalisme touchant au surnaturel. Le rire devient salvateur et purgatif, il faut bien ça !

 

La mise en scène par les deux comédiens est inventive et adroite. C’est savoureux et souvent inattendu. Le public est immédiatement la cible du texte. L’interprétation est précise et délicate. Renaud Danner et Éric Verdin sont tout simplement excellents. Leur complémentarité fonctionne sans les confondre toutefois. Ils servent tous les deux le texte dans toute sa bizarrerie caustique, sa drôlerie froide à l’humour souvent tendre. Du très bel ouvrage.

 

Un texte superbe. Une mise en scène aboutie. Une interprétation de qualité. Un spectacle drôle mais pas que. À voir sans hésiter !

 

Spectacle vu le 11 avril 2019,

Frédéric Perez

 

De Sébastien Thiéry. Mise en scène et Avec Renaud Danner et Éric Verdin.

Collaborations Artistiques : Jennifer Maria et Manuel Durand (mise en scène), Agnès Roland (scénographie). Lumière et Son : Éric Verdin et Olivier Forma. Vidéo : Jean-Marie Carrel. Costumes : Amélie Robert.

Du mardi au samedi à 21h00

53 rue Notre-Dame-Des-Champs, Paris 6ème

01.45.44.57.34 www.lucernaire.fr  

Photo @ Cathie Simon-Loudette

Photo @ Cathie Simon-Loudette

Photo @ Cathie Simon-Loudette

Photo @ Cathie Simon-Loudette

Photo @ Cathie Simon-Loudette

Photo @ Cathie Simon-Loudette

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :