Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Deux voix parallèles, une mère et son fils, racontent leur parcours étonnant, tendre et chaotique. Deux regards posés sur le temps qui passe, deux vies qui se croisent. L’une qui commence, l’autre qui s’éteint. Nos années parallèles, c’est l’histoire d’un amour universel, d’un lien indestructible. Un hymne à la vie ! »

 

Chansons et textes mêlées, émotions et souvenirs croisés, récits du fils et de la mère conjugués, un spectacle touchant où il n’est pas possible de ne pas retrouver des bribes de nos propres relations filiales et familiales. Un spectacle musical doux et tendre, prenant et attachant, qui mélange le passé et le présent comme pour mieux atténuer la douleur de la séparation que la mort de la mère impose.

 

Auteur et compositeur du spectacle, Stéphane Corbin écrit avec une empathie chaleureuse et émue deux récits qui portent la même histoire et qui montrent le lien indéfectible et particulier entre une mère et son fils. Du lien fusionnel au lien aimant voire désirant, il est gorgé d’amour. D’un indicible amour tant sa singularité peut être spécifique, même au sein d’une même fratrie, qu’il semblerait vain de chercher à le cerner tout à fait. Il est et demeure. Il a été et demeurera.

 

« Amour pour la mère et amour de la mère » comme l’a écrit l’analyste Alice Balint, cet amour-là est « exempt de rivalité en ce qu’il est fondé sur le narcissisme nécessaire au développement de l’enfant » nous rappelle Freud. C’est sans doute pour cela que tout chaotiques que soient leurs parcours, les amours de la mère et du fils des ANNÉES PARALLÈLES semblent inaltérables, puissants et indestructibles.

 

La musique est belle, elle permet une mise en distance bienvenue, qui ne l’empêche pas de nous cueillir. Piqués de nostalgie, les paroles des chansons et les textes colorent la beauté de cet amour universel et renforcent avec tendresse l’unicité de son importance.

 

La mise en scène de Virginie Lemoine accompagne le mouvement donné par la composition musicale et le texte, leur donnant vie par un dessin précis de chaque personnage et la simultanéité ou la convergence de leurs jeux.

 

Alexandre Faitrouni et Valérie Zaccomer sont tout à leur art, tous deux à l’aise au chant comme au jeu, complémentaires et émouvants.

 

Un très joli spectacle musical. Une histoire touchante que cette évocation des « années parallèles » où chacune et chacun y retrouvera sans doute ses propres morceaux choisis. Une interprétation agréable et impeccable.

 

Spectacle vu le 9 juillet,

Frédéric Perez

 

 

Texte et composition musicale de Stéphane Corbin. Mise en scène de Virginie Lemoine. Costumes de Julia Allègre. Chorégraphie de Wilfried Bernard. Création lumières de Denis Koransky. Décor de Grégoire Lemoine.

 

Avec Alexandre Faitrouni, Valérie Zaccomer et au piano Stéphane Corbin.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :