Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Fraicheur et enthousiasme sont à la clé des trois partitions de Feydeau jouées au Lucernaire en ce moment. Trois pièces en un acte sur la musique de l’amour avec ses mélodies grinçantes et tendres enveloppées de burlesque.

 

On s’esclaffe et on s’amuse, emportés par le tourbillon ravageur et décapant feydeaulien, aux mains d’une jeune troupe menée tambour battant par une mise en scène enlevée.

 

Qu’il s’agisse de Mademoiselle attendant son nouveau professeur de piano, de la voisine brésilienne qui veut rendre son mari jaloux ou de deux enfants décidant de se marier, Feydeau croque les relations amoureuses, leurs dépits, leurs désirs et leurs impossibles assouvissements heureux avec le délice de la dérision, des bons mots et des situations abracadabrantes.

 

Ah ça, mais il aura donc commencé très tôt à brosser ses contemporains dans le sens du ridicule et de la fourberie, les conduisant dans les méandres de l’absurde avant l’heure. Dans ces trois pièces de jeunesse, le grand Maître nous les présente empêtrés dans des quiproquos tarabiscotés pour rebondir de plus belle sur les exagérations qui rendent improbables leurs véracités et savoureuses leurs représentations théâtrales.

 

Les personnages sont amoureux ou presque. Elles et ils le veulent pourtant, elles et ils n’y arrivent pas ou rarement. L’homme et la femme, chez Feydeau, ne s’entendent que pour se faire houspiller l’un par l’autre et réciproquement ou pour s’échanger reproches et invectives sur un trouble du quotidien, la sincérité de leurs sentiments ou la fragilité de leurs désirs amoureux.

 

Quelle bonne idée que de regrouper ainsi ces trois pièces du dramaturge. Le traitement des relations amoureuses qu’il y dépeint enchante par ses décalages hilarants comme pour mieux cacher la désillusion qu’il veut nous faire partager. L’amour en fusion à trois âges différents de la vie d’un couple !

 

La jeunesse avec AMOUR ET PIANO, l’âge adulte avec PAR LA FENÊTRE et l’enfance avec FIANCÉS EN HERBE. Le désir fougueux de la jeunesse, le dépit des adultes et l’espoir d’un amour heureux des enfants.

 

La mise en scène de Thierry Harcourt s’appuie adroitement sur l’efficacité du texte, rythmant « allegro » les situations et les jeux. Le choix de parsemer de moments musicaux et surtout de terminer par la chanson « Tout ça n'vaut pas l'amour » donne au spectacle son sourire et son intelligence.

 

Un spectacle agréable, frais et joyeux !

 

 

3 Pièces en un acte de Georges Feydeau. Mise en scène de Thierry Harcourt.

AMOUR ET PIANO avec Laurence Facelina, Sébastien Baulain ou Marc Maurille et Louis-Victor Turpin.

PAR LA FENÊTRE avec Mathilde Hancisse, Sébastien Baulain ou Marc Maurille.

FIANCÉS EN HERBE avec Nina Poulsen, Basile Alaïmalaïs ou Antoine Paulin.

 


Du mardi au samedi à 20h00 et le dimanche à 17h00

53, rue Notre-Dame-des-Champs, Paris 6ème

01.45.44.55.34 - www.lucernaire.fr

 

- Photo © Mirco Maglioca -

- Photo © Mirco Maglioca -

- Photo © Mirco Maglioca -

- Photo © Mirco Maglioca -

- Photo © Mirco Maglioca -

- Photo © Mirco Maglioca -

- Photo © Mirco Maglioca -

- Photo © Mirco Maglioca -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :